Onda Vaga – « Magma elemental »

AlexPar Alex  •  13 Mai 2016 à 12:00  •  Albums  •   4 views

L’Argentine regorge d’hybrides musicaux. Des groupes qu’on ne peut absolument pas trouver ailleurs et encore moins catégoriser. Onda Vaga fait partie de ces formations dont les frontières sonores sont indéfinissables. C’est une folie créatrice sans limites. C’est notre trouvaille du jour.

C’est le genre de groupe international au sens premier du terme. La formation naît en Uruguay de la rencontre de plusieurs musiciens argentins. Ce sont alors des membres de Dorís et de Michael Mike. Ces noms ne vous disent probablement rien. Si c’est le cas et si vous êtes curieux, cliquez sur leurs noms pour les découvrir.

Mais il s’agit maintenant de présenter le groupe Onda Vaga. Ils ont actuellement sorti trois albums. Ils ont fait la première partie de Manu Chao et le Rolling Stone hispanique les a nommés « meilleure révélation de l’année 2009 » en Argentine. Leur parcours part de rien pour terminer au festival Fuji Rock au Japon. Ils s’autoproduisent depuis le premier album et parviennent aujourd’hui à remplir des stades. Ce ne sont donc pas vraiment des inconnus outre-Atlantique. Ils ont également tourné en Europe à la suite de la sortie de leur disque « Fuerte y Caliente« .

De quoi parle-t-on ?

Quel type de musique font-ils ? Ils conservent à la fois la folie festive de Dorís et les sonorités électroniques de Michael Mike. Mais la spécificité du groupe prend toute son ampleur grâce au tromboniste Germán Cohen issu du groupe de ska Satélite Kingston. Cela situe dès lors l’univers musical de Onda Vaga.

Récapitulons en parcourant l’album « Magma Elemental« . Nous avons les expérimentations électroniques qui apparaissent notamment sur ‘Susanitas’. A cela s’ajoute la touche presque folklorique de ‘Otro Ritmo’ associé au bruit de l’océan et à la trompette discrète. Évoquons encore la voix qui se fait tout à coup plus douce et sensuelle dans ‘Rendición’. L’ensemble forme, j’ose le dire, un beau bordel rumba-cumbia-reggae-folk-rock-tango joyeux.

C’est l’exemple parfait de musiciens qui se rencontrent et amènent toutes leurs influences respectives pour produire un son unique et explosif. Cette phrase semble a priori un peu naïve, mais elle dit pourtant avec justesse toute la singularité d’un groupe né au hasard des rencontres.

 

« Magma Elemental »

Onda Vaga

Indépendant
2016
 
Auteur:
Alex

De Brel à Fink en passant par Louis Armstrong et Sigur Ros, voilà ceux qui me marquent et touchent. La musique doit être un voyage, un envol et un rêve. Réveiller l’âme. Veiller l’être. Dévoiler le cœur.

Dans le même genre...

Un album qui est surtout une belle découverte. Lisez, écoutez et vous comprendrez.

Comment rebondir quatre ans après un "... Like Clockwork" bien dark? Réponse avec cette chronique...

La sensualité enserre la musique de Warhaus d'une étreinte à la fois ferme et délicate.