Nos Morceaux de 2016

OlivierPar Olivier  •  27 Déc 2016 à 12:41  •  Fin d'année  •   9 views

En ce jour de Noël, il est l’heure pour nous de se remettre au boulot. Après deux petites semaines de calme, la fin d’année réveille tous les rédacteurs musicaux du globe à publier leurs sélections annuelles. Et une fois n’est pas coutume, nous répondons à l’appel et vous offrons, entre quelques flûtes de champ’ et deux indigestions, quatre playlists de ce que l’on garde de 2016.

Car si cette dernière année a été bien pourrie pour le milieu avec les disparitions successives de Bowie, Prince, Leonard Cohen, Sharon Jones, Michel Delpech et tant d’autres, il est important de savoir retenir ce qui fut bon et qui fait que la musique ne s’arrête heureusement jamais.

On débute aujourd’hui en douceur avec notre sélection des Morceaux de l’année, assemblée avec amour et après une longue réflexion de chaque membre de notre équipe. Vous retrouverez la playlist YouTube en bas de page.


Raffaele : Danse Macabre‘ – Silver Firs

Je mesure la qualité d’un morceau aux frissons qu’il me procure. Le vainqueur de 2016 est ‘Danse Macabre’ de Silver Firs. Tout, absolument tout dans ces 3 minutes 57 s’agence parfaitement, du riff de guitare au chorus final. Je l’ai écouté en boucle des jours entiers! Au moment d’écrire la chronique de l’album, le titre m’a inspiré ces quelques mots : « Rythme, chant et harmonie s’unissent et prennent l’auditeur par la main. On a l’impression de chevaucher au trot à la tombée du jour, l’immensité du monde s’offrant à nos yeux subjugués. »

Olivier : Doing The Right Thing‘ – Daughter

Habituellement, je suis plutôt du genre à écouter du rock’n’roll à ne plus pouvoir. De l’électricité, du nerveux, du tendu. Néanmoins, en cet an 2016, je me suis surpris à apprécier de plus en plus de musique autrement plus calme. Est-ce les vingt-cinq ans fraîchement passés? Une lassitude naissante? Une année creuse pour le garage que j’aime tant? La question reste entière. Ce qui est certain en revanche, c’est que Daughter a su me toucher droit au coeur avec ‘Doing The Right Thing‘, splendide composition issue de leur dernier opus « Not to Disappear«  qui se permet d’évoquer la maladie d’Alzheimer comme peu avant elle.

Alexandre : Dangereuse‘ – Christophe

Il y a une générosité unique dans ce morceau. Quelque chose de pur et sincère qui embaume l’auditeur, le laisse sans un mot, admiratif. Une énergie étrange et presque épique qui apparaît aussi sur ‘It Must Be A Sign’. Un sentiment qui se trouve entre une mélodie mélancolique et des paroles suintant la joie de vivre. Comme si le morceau saisissait l’essentiel du désir fou, sa fragilité aussi, son impossibilité parfois. Christophe est ce talent discret, toujours à l’écart des grands noms de la chanson française et pourtant encore là pour nous prouver sa qualité, nous offrir sa poésie.

Louis : I Mean You Harm‘ – Hail Spirit Noir

Il y a un tour de force que peu de groupes de metal peuvent se targuer de réussir, c’est d’allier le côté catchy du heavy et la noirceur du black, tant les deux aspects semblent opposés et incompatibles dans leur essence – si t’es accrocheur, t’es pas trve non? Et pourtant, on se surprend à faire du air guitar sur le ‘Mother North‘ de Satyricon, c’est donc qu’il y a un truc à creuser. Pour le même mariage improbable, le dernier bébé de Tribulation avait récolté mes faveurs l’an dernier. Cette année, c’est Hail Spirit Noir, un groupe grec à surveiller depuis leur premier Pneuma en 2012, qui m’a séduit avec le single ‘I Mean You Harm‘ dévoilé en teasing de leur album Mayhem in Blue. Des claviers piqués au rock psyché, des riffs si aguicheurs qu’on en devient suspects, une voix crasse et un ou deux blastbeats pour la forme, moi je dis oui.

 

 
Auteur:

 

 

Olivier

Défenseur du rock’n’roll, expert en prix de l’essence, fanatique de la Sainte-Boisson et éternel admirateur de Yannik Paratte.

Dans le même genre...

José a invité toute l'équipe dans son carnotzet et il a profité de compiler le meilleur de 2017 de...

2016, c'est fini ! Mais les albums qui nous ont marqué cette année resteront.

En voici, des jolies perles. Les découvertes ne s'arrêtent jamais pour des addicts à la nouveauté....