Montreux Jazz 2017 : London Grammar ou le règne de la voix

ClairePar Claire  •  14 Juil 2017 à 09:25  •  Live  •   16 views

En attendant impatiemment de voir London Grammar sublimer la scène du Stravinsky mercredi soir, je cherchais à rester bien éveillée avant que 23h30 sonne le début du concert. En tombant sur Rumba de Bodas à Music in the Park, j’ai trouvé la formule gagnante.

Photographie: © 2017 FFJM – Lionel Flusin

Pully, Lutry, Vevey, Clarens.. je n’ai pas choisi le train le plus direct pour me rendre à Montreux en ce mercredi soir. Et pourtant, ça me laisse le temps de réécouter les meilleures chansons de London Grammar, comme j’aime le faire avant un concert. Fan de la voix d’Hannah Reid, la chanteuse du groupe, je ne peux plus attendre pour enfin l’entendre en vrai. Et pourtant, arrivée au Media Center pour récupérer mon bracelet, j’apprends que London Grammar ne jouera qu’à 23h30.

The Cinematic Orchestra vient de commencer son concert et c’est alors pour moi l’occasion de le découvrir sur scène. Seize ans après leur première venue au Miles Davis Hall, ces grands musiciens sont de retour et attisent les foules, la salle est pleine. Je me faufile quelque peu, mais, hormis Tom Chant, le saxophoniste qui occupe le devant de la scène, je n’aperçois pas grand-chose. Je ferme alors les yeux et me laisse porter par les sons. Bien que tout soit construit à la note près, on a le sentiment que les mains du pianiste cherchent le prochain accord, nous gardant ainsi en suspens. Si on se prend au jeu en fermant les yeux, ils nous emmènent dans différents univers, au milieu d’une forêt, au bord d’une cascade, et nous font voyager à travers les émotions.

Rumba de Bodas fait swinguer Music in the Park

Après une demi-heure, il me faut bouger un peu et je décide d’aller faire un tour sur les quais. Aux portes de l’Auditorium, de nombreux fans de London Grammar attendent déjà, assis par terre ou accoudés au bar. Il leur faudra encore un peu de patience. En descendant les escaliers qui mènent à Music in the Park, j’entends quelques notes de salsa, de quoi éveiller ma curiosité ! Arrivée en bas, je tombe sur un public endiablé qui danse et chante en tapant des mains. Il paraît que c’est l’effet Rumba de Bodas. Je reste un peu et me prends vite au jeu! Swing, salsa, ska, j’ai dansé pendant une heure me laissant complétement embarquer par la générosité de la chanteuse et de ses sept musiciens.

Le règne de la voix

23h40, London Grammar a commencé. N’ayant pas vu l’heure, je me dépêche de gravir les marches du Strav. Et là, c’est l’enchantement. La voix de la chanteuse règne et impose un silence d’or. Bien que pleine à craquer, on aurait pu entendre une mouche voler dans la salle. L’accompagnement musical électronique est parfaitement adapté à la voix d’Hannah Ried. Il accompagne mais ne couvre pas, il laisse à la voix la place qu’elle mérite. Passant des notes les plus graves au plus aiguës, la chanteuse joue avec sa voix comme avec un instrument sans limites. La plupart du temps elle chante les yeux fermés comme si elle allait chercher les mots dans ses tripes, comme si elle nous racontait son histoire. Un instant elle s’assoit, nous salue et nous remercie en nous offrant un moment a cappella, renversant ! Quand Wasting My Young Years débute, le groupe nous invite à l’accompagner si nous connaissons les paroles. Pourtant, personne ne se lance. Quelle audace faudrait-il pour tenter de rivaliser avec la chanteuse !

Voilà un concert que je garderai pour sûr en mémoire. Je repars conquise et ravie que les festivals soient aussi un lieu de découverte.

 
Auteur:
Claire

Réveillée depuis petite par un papa qui presse « play » dès le réveil, j’avais deux options : détester la musique ou la chérir. J’ai choisi la seconde. Depuis, elle ne me quitte plus et berce mon quotidien.

Dans le même genre...

Court retour sur le concert de Caballero & JeanJass à la Case à Chocs vendredi dernier et brève...

Les fans de hip hop satisferont leurs besoins de bon son avec Alaclair Ensemble et Murmures...

Le groupe de heavy metal américain jouera son meilleur album dans son intégralité vendredi dans la...