Montreux Jazz 2017 : Âmes esthètes

MalvinPar Malvin  •  14 Juil 2017 à 17:02  •  Live  •   3 views

Les mots ne me viennent pas, c’est non-classifiable, puissant et impalpable. Encore une fois, il vaut mieux parler d’impressions plutôt que de descriptions. Faisons parler nos repères sensitifs.

Photographie: © 2017 FFMJ – Lionel Flusin

Le cadre est unicolore. Des formes géométriques habitent la scène, alors qu’un groupe y joue, en symbiose, sur le groove, le look et les notes. Accompagnée de deux autres chanteuses/danseuses, Solange mène, le public calque, ou du moins tente. C’est précis, millimétré, les transitions sans aucunes ruptures et le rythme calculé. Rien n’est laissé au dépourvu, ou peut-être nos repères, passant d’un tube à l’autre, face à un R’n’B à l’ossature nouvelle. Le show se termine sur les mêmes explosions appuyées, clôturant plus une performance qu’un concert à part entière.

J’aurais peut-être voulu être assis, pour une expérience de la sorte. J’aurais également voulu que l’ingé-son règle mieux ce micro à l’écho brouillon. Dommage, la sœur de Beyonce et sa voix méritent meilleur traitement, et non que toutes deux soit étouffées par une caisse claire trop imposante, pourtant à l’aspect retro si bon.

La puissance Badu

Minuit approche. Une entrée en scène un peu scabreuse, la musique démarre et le public est conquis par l’arrivée, enfin, de la grande Queen du R’n’B et de la Soul. Erykah Badu. Ample, de mille couleurs, flottant sous un haut-de-forme dévissé, elle se dévoile petit à petit, profonde et énigmatique, aux regards perçant et la verve cinglante. Vingt ans après « Baduizm », on n’en attend pas moins de ses classiques, marquant des sourires et des pas fluides autour de moi. Sa présence est puissante, ses doigts envoutants. L’expérience parle, mais c’est son énergie qui marque. Une énergie à la force mentale, au charme englobant, transportée par sa voix fluide et pinçante. Je ne sais que dire. Je suis intimidé. C’est la puissance Badu, la puissance d’une reine.

Et voici. Une soirée esthétique, un professionnalisme à l’art puissant et travaillé, des rythmiques laissant une marque au cœur et des mouvements aux hanches, et ce jusqu’au lendemain. Le bus arrive, ‘On & On’ coule encore dans mes oreilles.

 
Auteur:
Malvin

Par une douce nuit de Printemps, je m’engouffrais dans une pénombre magnétique. De là retentissaient de faibles vibrations, profondes, vraies. Dès lors, je n’ai cessé de traquer l’essence de cette musique. La bête me menait de voyages en découvertes, au milieu d’une vibrante atmosphère aux aspects dub, électro, rock psychédélique…

Dans le même genre...

Court retour sur le concert de Caballero & JeanJass à la Case à Chocs vendredi dernier et brève...

Les fans de hip hop satisferont leurs besoins de bon son avec Alaclair Ensemble et Murmures...

Le groupe de heavy metal américain jouera son meilleur album dans son intégralité vendredi dans la...