Møme, de l’électro pop en mode vacances

JorrisPar Jorris  •  23 Fév 2017 à 17:49  •  Live  •   22 views

Ce vendredi à la Case à Chocs de Neuchâtel, Møme viendra tester le son et offrir une électro teintée de pop. Une prestation qu’on attend avec impatience tant la montée en flèche du jeune Français est impressionnante.

Møme, alias Jérémy Souillart, est originaire de Nice, une ville qui sent bon le sable les galets chauds, le soleil et la détente. Des éléments que l’on retrouve facilement dans sa musique electro qui s’inscrit parfaitement dans la tendance chillwave australienne. C’est d’ailleurs au pays des kangourous que Møme est allé enregistré son premier album « Panorama« , sorti en fin d’année dernière. Après avoir traversé l’Australie en van, il est revenu avec une dizaine de titres afin d’accompagner ses autres succès. On pense notamment à ‘Aloha‘, une musique réalisée avec la chanteuse Merryn Jean et qui a lancé Møme l’été passé.

Les diverses influences de la route et de cette chillwave marquent définitivement son album d’une emprunte particulièrement savoureuse, entraînante et délicate. Sans être dans la contemplation comme pourrait l’être Bonobo, Møme traduit par ses sons une certaine forme de regard posé, calme. On se sent, finalement, presque en vacances tant sa musique n’agresse jamais, mais semble caresser. Un concert qui s’annonce donc particulièrement planant, histoire de danser au retour des beaux jours.

En première partie de Møme, le Zürichois Laskaar viendra chanter un rap tout particulier. De quoi concilier découverte suisse à possiblement grand nom de la scène électro. En tout cas, on se donne rendez-vous à la Case à Chocs ce vendredi, dès 21h.

 
Auteur:
Jorris

J’ai changé. Maintenant au lieu d’écouter de vieux vinyles de rock, j’écoute de nouveaux vieux vinyles de rock. Franchement, j’ai changé

Dans le même genre...

Une alternative intimiste à un Montreux Jazz gargantuesque

Deuxième jour du Kilbi. Une soirée pour se rappeler qu'il n'y a pas besoin d'aller trop loin pour...

Cinq musiciens, une infinité de possibilité. James Holden & the Animal Spirits nous ont embarqué...