L’Amalgame promet des soirées fortes en émotions

LauraPar Laura  •  16 Sep 2016 à 10:00  •  Live  •   0 views

L’Amalgame sort l’artillerie lourde et nous promet de belles soirées.

Il n’y a pas à dire, la modeste scène-phare musicale d’Yverdon ne cessera de nous étonner. Peu avare en découvertes, la programmation 2016/2017 se veut haute en couleurs et aura de quoi attirer des foules, que ce soit dans l’enceinte de la salle ou en dehors. Car si l’Amalgame aime nous faire découvrir de nouveaux sons, elle aime également nous amener sur des terrains peu connus.

À commencer par la Cour du Château pour le festival de performances Les Week-Ends du Roy. Carte blanche donnée, l’Amalgame a opté pour une soirée électronique alliant expérimentations et projets peu conventionnels. Et comme les programmateurs le disent si bien « ici, pas de machine qui fasse ! », les artistes, dont Cabaret Contemporain, Julian Sartorius et Referendum se succèderont dans un laboratoire rempli d’idées, instruments en main.

Les soirées extra-muros ne s’arrêtent pas là puisque l’Amalgame nous propose également de nous déplacer au Théâtre Benno Besson où le sublime compositeurs Federico Albanese se produira. L’italien y dévoilera sa candeur et sa musique contemporaine minimaliste à travers son dernier album « The Blue Hour« .

Puis, si les collaborations nous enchantent, les propositions faites à l’intérieur des murs de la salle n’ont pas à rougir de leurs consœurs puisque les programmateurs nous réservent de belles surprises. Direction le Portugal, tout d’abord, avec Moonspell, un ensemble à la réputation déjà bien solide qui nous donnera de quoi frissonner. Ambiance plus lumineuse mais non moins ensorcelante, le belge de Warhaus nous chantera les compositions de son premier album « We Fucked a Flame Into Being ».

L’heure est au sarcasme ? Alors il est temps de rejoindre le Klub des Loosers qui nous martèle que si « le hip-hop, il est mort », ça ne lui empêchera pas d’en faire encore un peu. Du hip-hop, on passe au rock avec les suédois des Blues Pills, qui nous rappellent que faire du rock comme dans les années 70, c’est bien possible. Enfin, nous ne manquerons pas d’indiquer qu’Allah-Las sera bien là en novembre et que si leur nouvel album vous aura autant surpris qu’Olivier, et ben c’est à l’Amalgame qu’il vous faudra vous le procurer.


En bref, ça fait beaucoup de noms tout ça, alors pour on vous conseille d’aller réserver vos dates en jetant un oeil sur la programmation de l’Amalgame

Laura

Si nous étions censés rester sur place, nous aurions des racines à la place de nos pieds.

Dans le même genre...

Le groupe de heavy metal américain jouera son meilleur album dans son intégralité vendredi dans la...

Richard Galliano et Ron Carter clôturent avec complicité le succès de l'édition 2017 du festival...

Le Joshua Redman Trio était à la hauteur des attentes au JazzOnze+ Festival de Lausanne.