L’Amalgame reçoit un ovni post-rock

ThomPar Thom  •  10 Mar 2017 à 17:38  •  Live  •   82 views

Actifs depuis 2000, Grails viennent de sortir leur septième album « Chalice Hymnal ». Le groupe de Portland présentera ce dernier, mardi 14 mars, à l’Amalgame d’Yverdon.

Grails ne ressemble à aucun autre groupe de post-rock. C’est d’ailleurs ce qui en fait une curiosité sur laquelle il vaut la peine de s’attarder. Depuis le début des années 2000, le trio de Portland s’est réellement imposé comme un groupe immanquable et singulier. Leur force vient certainement du fait qu’ils ne cèdent pas à la facilité des codes imposés par leur style, mais qu’ils sont en perpétuelle exploration musicale. Du psychédélisme au métal, du kraut à l’ambient, le groupe fondé il y a maintenant 17 ans par Emil Amos (actuel OM, et instigateur de Holy Sons) et John Hall, continue sans relâche sa recherche, sans jamais se perdre ou s’arrêter dans un style bien précis.

La preuve: « Chalice Hymnal« , leur dernier album sorti en février dernier. À son écoute, on a l’impression d’entendre la BO d’un film noir des années 80, mais aussi un disque expérimental à la complexité épatante. La composition est soignée, travaillée jusque dans les moindres détails. Les arrangements surprennent parfois, sans jamais choquer. Pas de grands changements depuis « Deep Politics », sorti il y a 6 ans. Mais l’ambition de poursuivre la construction d’une oeuvre.

Pour toutes ses raisons, il faudra être à l’Amalgame mardi 14 mars, ne serait-ce que pour découvrir l’univers atypique de Grails. La première partie sera assurée par Majeure, pseudonyme d’A.E. Paterra. Une sorte de rencontre entre Vangelis et Philip Glass sur fond de rythmes électroniques.

 
Auteur:
Dans le même genre...

Joyeux anniversaire aux copains d'Hateful Monday. Passez leur faire un bec à l'Usine samedi soir.

Le public dansera à Lausanne avec l'électro minimale de la Berlinoise d'adoption

Le Fri-Son de Fribourg accueillera un songwriter talentueux le 18 octobre 2018