Kilbi 2018 : Heeeeey Tshegue !

YannickPar Yannick  •  1 Juin 2018 à 14:45  •  Festivals, Live  •   87 views

Arrive une nouvelle fois ce temps dans l’année où il faut faire confiance. Faire confiance à un homme, à une équipe, à un festival. Mettre le cap sur Guin n’ayant qu’une maigre idée de ce qui nous attend. Une confiance aveugle pour une soirée que l’on termine les yeux grands ouverts.

Quitte à vous paraître monomaniaque, commençons ce texte par un point sur la météo. Ça peut sembler banal et indigne d’intérêt, mais le temps demeure, peut-être plus que sur n’importe quel autre festival, l’un des facteurs du weekend du Kilbi. Donc en ce premier jour de réjouissance, il fait sec. La pluie est tombée, mais elle a cessé lorsque nous arrivons sur site.

En haut de l’affiche de ce jour 1,  Deerhunter. Le groupe américain ne nous a cependant que moyennement convaincu. Le quatuor d’Atlanta a certes livré une prestation honorable, quoiqu’un peu désordonnée et manquant d’énergie, mais pas de quoi nous enthousiasmer. Il faut dire que l’on venait de se prendre la première claque de ce vingt-huitième Kilbi… Une claque monumentale. Une claque intercontinentale. Tshegue !

Le groupe basé à Paris a livré une performance de haute volée. Mêlant rythmes africains avec le punk/funk new-yorkais, Tshegue propose une nouvelle définition de l’afropunk. Les riffs sont acérés, rappelant tantôt le blues-rock, tantôt le post-punk, alors que les percus offres aux compositions une base solide, endiablée. Le résultat est pour le moins convaincant. Le public ne s’est en tout cas pas fait prier pour démontrer son enthousiasme, nous non plus.

On a peut-être déjà trouvé notre coup de cœur de cette vingt-huitième édition.

 

« Survivor »

Tshegue

9 juin 2017
 
Auteur:

 

Yannick

Une semaine est composée de sept jours, une guitare possède six cordes et la main humaine compte cinq doigts. Bizarre, non ?

Dans le même genre...

Tourné vers les Suisses allemands, le Gampel est un puits de découvertes pour le Romand qui s'y...

L'été n'est pas terminé et si vous êtes dans la région de Neuchâtel ce week-end, il y a un moyen de...

En vacances à Moscou on a été voir Arcade Fire au plus grand festival de Russie. Nos impressions.