Kilbi 2016 : Intempéries festives

MalvinPar Malvin  •  4 Juin 2016 à 11:51  •  Live  •   3 views

Deuxième soirée de la Kilbi. Sous un ciel impétueux, de la musique de qualité a su investir les oreilles trempées des 2’500 festivaliers, nous laissant sans voix pour certains, tremblant pour d’autres. Dans le bon sens du terme.

Il est certes d’une facilitée mordante de commencer une chronique en parlant du bon ou du mauvais temps. Cependant, permettez l’indulgence, mais l’averse aura prouvé une énième fois les éloges dont nous fourvoyons le festival. Un public qui ne se plaint pas, se cachant sous les tentes de libre, et se trouve récompensé par un double arc-en-ciel complet. Quoi, vous trouvez ça mièvre ? Fermez-la et continuez à lire.

Olivier s’occupe, comme à son habitude, de sa section rock du soir. Lui lançant un regard de travers, j’aurais espéré pouvoir parler moi de l’immensité de la prestation des gus de la Fat White Family. Un très grand moment d’énergie pure, qui aura rebondi à la perfection sur l’envol de Floating Points. Le neuro-physicien, connu pour se compositions électroniques cosmiques, surprend par son live aux confins du New Jazz. Malgré une certaine redondance au bout du compte, le professionnalisme et la recherche prône, laissant place à un visuel d’une beauté minimale rare. Bravo.

Et que dire d’A Love From Outer Space ? Une synthèse de bonne vraie house, au claps démentiels, ronds, délicats, qui frappent tout en portant nos pieds dans les aires. Un combo surréaliste avec No Zu, présents à ce moment sur la B-Stage, alliant rythmiques du monde et aura psychédélique. Une bien chouette compagnie pour terminer la soirée et achever nos chaussures déjà trop remplies de boue.

Malvin

Par une douce nuit de Printemps, je m’engouffrais dans une pénombre magnétique. De là retentissaient de faibles vibrations, profondes, vraies. Dès lors, je n’ai cessé de traquer l’essence de cette musique. La bête me menait de voyages en découvertes, au milieu d’une vibrante atmosphère aux aspects dub, électro, rock psychédélique…

Dans le même genre...

Le groupe de heavy metal américain jouera son meilleur album dans son intégralité vendredi dans la...

Richard Galliano et Ron Carter clôturent avec complicité le succès de l'édition 2017 du festival...

Le Joshua Redman Trio était à la hauteur des attentes au JazzOnze+ Festival de Lausanne.