Juan Blanco – « Relief & Sentences »

AlexPar Alex  •  23 Mar 2017 à 07:00  •  Albums  •   9 views

Nous suivons depuis plusieurs années Juan Blanco. Le groupe sort enfin un premier album, « Relief & Sentences », que le quatuor vernira vendredi 24 mars au QKC de Neuchâtel. Vous découvrirez une musique intense: la rencontre entre la langue française et les rythmes d’outre-Atlantique. Petite chronique avant le concert.

Il y a une surprise dès le premier morceau de l’album. ‘(Relief)’ est un instrumental fragile. Il y en a deux de plus dans l’album dont ‘Montauk’ qui évoque immédiatement l’ampleur des compositions de Message To Bears. C’est beau.

Il m’ont surtout rappelé les ouvertures délicates de plusieurs disques de Ben Harper. Mais aussi quelques albums de folk où les groupes se fient complètement à leurs mélodies et montrent ainsi une confiance réjouissante. De quoi poser directement le cadre d’une musique intimiste qui revendique une belle universalité. De quoi installer Juan Blanco dans la longue histoire de la folk music.

L’autre suprise est la langue espagnole. ‘Verte morir’ est la première composition aux tonalités hispaniques, une batterie puissante la traverse et une trompette en suspension la conclue. De quoi espérer une belle explosion en live. Deux autres textes en espagnol s’en suivent. Et puis nous relevons également les harmonies qui apparaissent ici et là et notamment sur ‘Le Temps s’en va’. Le groupe est ambitieux et martèle une musique singulière à l’image de la basse propre en ordre de ‘Qu’ils crèvent’.

Plus j’écoute l’album, plus j’aime. Je découvre les subtilités musicales qui font durer le plaisir d’écoute. Et je suis simplement impatient de ce qu’ils proposeront en live. Est-ce que ce sera plus énergique ou plus touchant ? La question reste en suspens et j’espère que vous trouverez aussi la réponse vendredi soir.

 

« Relief & Sentences »

Juan Blanco

Indépendant
2017
 
Auteur:
Alex

De Brel à Fink en passant par Louis Armstrong et Sigur Ros, voilà ceux qui me marquent et touchent. La musique doit être un voyage, un envol et un rêve. Réveiller l’âme. Veiller l’être. Dévoiler le cœur.

Dans le même genre...

La sensualité enserre la musique de Warhaus d'une étreinte à la fois ferme et délicate.

Préparez vos oreilles, Metz est de retour... et avec Steve Albini aux manettes.

Les punks de Hateful Monday sont de retour avec un nouvel album.