Joe Goddard – « Electric Lines »

GlennPar Glenn  •  17 Fév 2017 à 12:55  •  Albums  •   7 views

Le nouvel album de Joe Goddard, « Electric Lines » est un doux plaisir pour les oreilles. Le Londonien au sommet de son art a branché tous les câbles afin de transmettre une expérience agréable à écouter dans tous les cas de figure. On épluche tout ça.

Prévu dans les bacs pour le mois d’avril, le multitask du groupe anglais Hot Chip et de The 2 Bears délivre un dix titres teinté de disco, de house et de sonorités électroniques typiquement britanniques. Il combine une soif d’expérimentation, une compréhension instinctive du dancefloor et un amour pour les accents popisants. Le message tout au long de cet opus est positif et se veut de donner de l’espoir en ces temps troublés.

Avec ‘Ordinary Love‘ qui ouvre le bal, l’auditeur est directement plongé dans un sentiment de bien être. Il en va de même avec le morceau suivant, au détriment de son titre ‘Lose Your Love’. Le côté plus dansant de l’album se devine avec ‘Home‘ très disco-house et ‘Children‘ qui est quasiment techno. Pour ce qui est de l’expérimental, ‘Lasers‘ en est le parfait exemple tout comme ‘Human Heart‘ et ‘Nothing Moves‘ qui par ailleurs sont axés down-tempo. Joe Goddard explique ce mélange de divers styles de musiques électroniques par:

« It’s the perspective of a Londoner who’s grown up with club culture and had a very varied musical life in the city. »

Ainsi, le UK Garage se ressent également sur ‘Truth Is Light‘ alors que ‘Electric Lines‘ sonne plutôt comme une ode. Le morceau le plus pop reste vraisemblablement le single ‘Music Is The Answer‘. Il semble que le producteur donne la priorité à la spontanéité plutôt qu’au perfectionnisme et résiste à l’urgence de nettoyer et de polir ses titres. Cependant, il confie au NME magazine « I worked really on this record- so if its rubbish I guess I should quit and grow vegetables in the forthcoming zombie apocalypse. » T’inquiètes Joe, le scénario à la Walking Dead n’est pas prêt d’arriver..

 

« Electric Lines »

Joe Goddard

2017
 
Auteur:
Glenn

N’aimant pas particulièrement la musique, j’ai été catapulté ici par hasard et au-delà de ma volonté. Préférant l’austérité à la frivolité du spectacle de la débauche auditive, je compte les jours qui me permettront à long terme de devenir sourd. Le vacarme m’étant insupportable.

Dans le même genre...

La sensualité enserre la musique de Warhaus d'une étreinte à la fois ferme et délicate.

Préparez vos oreilles, Metz est de retour... et avec Steve Albini aux manettes.

Les punks de Hateful Monday sont de retour avec un nouvel album.