Jain – « Zanaka »

RaffaelePar Raffaele  •  6 Jan 2016 à 13:00  •  Albums  •   13 views

Une fois n’est pas coutume, nous allons chroniquer un album pop réussi: « Zanaka » de Jain. Réussi parce que la jeune chanteuse toulousaine a su éviter deux grands pièges de la pop: la répétitivité et la sexualisation.

Lorsque je découvre le clip de ‘Come‘ en juin dernier, il a quelques centaines de vues. Aujourd’hui, il en a plus de cinq millions. Jain passe sur Canal, a déjà prévu une énorme tournée, bref le succès est au rendez-vous.

« Zanaka« , son premier album, est produit par Yodelice, rien que ça. Il faut bien l’avouer, c’est un bon album, léger, pétillant et original. Plus spécifiquement, Jain a su éviter 2 pièges où tombent trop souvent les artistes pop:

  1. La répétitivité

Malheureusement, la répétitivité est le plus grand et le plus répandu des pièges. On est connu pour une ou deux chansons ? Faisons-les toutes pareilles ! C’est d’un ennui et d’une tristesse mortels. Je prendrai comme exemple Louane, chanteuse pop ayant également le vent en poupe. Comme Jain elle est jeune, jolie… sauf que toutes ses chansons se ressemblent. Regardez donc l’excellente analyse de Mr JDay pour approfondir la question (et rigoler un bon coup).

« Zanaka » s’écoute très bien du début à la fin, les titres sont variés et de qualité. Pas de »un-single-et-pis-c’est tout » avec un reste d’album tout pourri, vite consommé et vite oublié. Non, juste dix vraies et bonnes chansons. On ne se fait pas arnaquer sur la marchandise.

2. La sexualisation 

Ce qui m’attriste le plus aujourd’hui. Pour faire vendre une artiste féminine, foutons-là à poil ! Comme si la personnalité et le talent ne suffisaient plus. Enfin, rien de nouveau me direz-vous, mais tout de même, il y a de quoi rager. Dernier exemple en date: Lorde. Après un « Pure Heroine » au succès mondial avec d’excellents morceaux, l’adolescente s’est transformée en poupée / maîtresse sexy complètement tarée dans le dernier clip où elle apparaît. D’aucuns ont crié au génie et moi je pense: « Quel gâchis ».

Jain, elle, se contente d’une petite robe noire et de sa boîte à rythmes. La musique suit, nul besoin de se dévêtir. Avec naturel, oui, mais si rare aujourd’hui que ça fait du bien d’apprécier une artiste pop pour sa musique et non pour ses courbes. Espérons qu’elle saura garder ce cap après un si bon départ.

 
Jain - "Zanaka"

« Zanaka »

Jain

6 novembre 2015
 
Auteur:
Raffaele

J’ai grandi dans les années 90, mes influences sont un vrai patchwork musical. J’apprécie selon l’humeur un gros beat electro, un flow hip hop ou l’effervescence d’un concert de rock. ‘Faut que ça groove !

Dans le même genre...

La sensualité enserre la musique de Warhaus d'une étreinte à la fois ferme et délicate.

Préparez vos oreilles, Metz est de retour... et avec Steve Albini aux manettes.

Les punks de Hateful Monday sont de retour avec un nouvel album.