Golden Void et Holy Sons, délégation psychédélique de Thrill Jockey

OlivierPar Olivier  •  1 Fév 2016 à 15:39  •  Live  •   56 views

Le mois de janvier désormais derrière nous, il est maintenant officiellement l’heure de se remettre en marche. Les albums recommencent à sortir, les groupes reprennent la route.

Ce mercredi 3 février verra d’ailleurs deux troupes américaines poser leurs valises et instruments du côté du Romandie. Emissaires du réputé label chicagoan Thrill Jockey, Holy Sons et Golden Void viendront présenter les facettes multiples de ce qu’on appelle le rock psychédélique.

Guidé par le cerveau multi-instrumentiste Emil Amos, les premiers nommés proposeront une escapade du côté d’une pop aux multiples facettes, n’hésitant pas à se faire rencontrer influences rock 70’s et folk moderne. « Fall of Man », onzième disque du personnage sorti l’an dernier, recèle d’ambiances diverses et de productions léchées, travaillées à l’extrême par un passionné du son. Nul doute que les interprétations live de ses dernières seront du même acabit.

Golden Void, eux, opèrent davantage dans le rock pur et dur. Ils aiment les riffs qui accrochent, la basse qui groove et les morceaux de cinq minutes. Opérant à mi-chemin entre heavy et stoner, le quatuor est devenu, avec « Golden Void » (2012) et « Berkana » (2015), une valeur sûre du genre. Menés par Isaiah Mitchell – également guitariste de Earthless, les Californiens ont su se forger une réputation live, grâce à des concerts denses et maîtrisés. De quoi se réjouir.

Si l’envie d’une soirée les yeux dans le vide, le cerveau dans les étoiles vous prend, on vous donne rendez-vous ce mercredi soir sous les arches du Grand Pont.

Bonus sympa, l’entrée n’est qu’à 17CHF.

 
Auteur:
Dans le même genre...

Joyeux anniversaire aux copains d'Hateful Monday. Passez leur faire un bec à l'Usine samedi soir.

Le public dansera à Lausanne avec l'électro minimale de la Berlinoise d'adoption

Le Fri-Son de Fribourg accueillera un songwriter talentueux le 18 octobre 2018