Fini les découvertes, place à la trouvaille

RaffaelePar Raffaele  •  3 Avr 2015 à 17:00  •  Découvertes  •   0 views

Cette série de découvertes sera la dernière ! Enfin pas tout à fait, la rubrique évolue et change de nom. Elle se nommera désormais « La trouvaille » et se focalisera sur un seul artiste que l’on vous fera découvrir plus en profondeur.

Fini, les découvertes ? Au gré des séances de rédaction, animées parfois, souvent enthousiastes, les idées s’échangent et se construisent. Récemment, nous avons opté pour une nouvelle rubrique remplaçant les découvertes à partir de la semaine prochaine.

Au lieu d’une série de petits textes courts, l’un de nos rédacteurs vous présentera un seul musicien sous la forme d’un texte plus long, un portrait en somme. Découvrir de nouvelles sonorités reste au programme, mais dans un format différent. Bien sûr, liens et clips seront toujours là !

Nous espérons de tout cœur que vous apprécierez « La trouvaille ». Un seul artiste pour un texte plus fouillé.

Rendez-vous la semaine prochaine pour la grande première.

Yannick

Lorsqu’un groupe de pop américain des années ’70 s’associe à un groupe de rock écossais des années ’00, ça donne FFS. Trois lettres, acronyme de Franz Ferdinand & Sparks, les noms des deux groupes qui forment cette drôle d’union. Bien que le premier titre, ‘Piss Off‘ (ci-dessous) ait été dévoilé un 1er avril, le projet se veut tout ce qu’il y a de plus sérieux. Un album, baptisé sobrement « FFS » est attendu le 6 juin et une tournée suivra. L’équipe sera de passage le 20 août au For Noise.

Olivier

C’était il y a un peu plus d’une année et demie, les deux frères Loveless sortaient leur premier long-format et recevaient en échange leurs premières critiques, dithyrambiques. Leur projet Drenge foutait un bon coup de pied dans la fourmilière avec un son sec, tendu. Du grunge en 2014, qui l’eut crû. Et pourtant.

Après avoir enchaîné les dates live, les voici (déjà) de retour avec « Undertow« , prévu pour la fin de semaine. Un album écoutable entièrement depuis quelques jours sur le Net, qui présente des compositions dans la lignée de leur premier éponyme, mais avec une épaisseur nouvelle. Comme le prouve ‘Running Wild‘, imposant titre de lancement.
A écouter fort pour que les voisins en profitent aussi, ce serait dommage qu’ils loupent ça.

Jorris

En fouillant dans les entrailles de mon disque dur, je suis retombé sur Late Night Alumni, un petit groupe américain. Ils font de la « house ». Bon, ce terme n’est pas véritablement caractéristique de leur musique. Late Night Alumni, c’est d’abord des sonorités langoureuses et la voix douce et chaleureuse de Becky Jean Williams. Aucun rapport, vous le confirmerez en écoutant, avec ce qu’on peut penser être de la house. Late Night Alumni, c’est parfait les soirs d’été comme les soirs d’hiver, c’est touchant et relaxant.

Laura

Allen Stone est un artiste aux influences mixtes entre soul et pop. Je l’ai découvert il y a quelques temps grâce a son featuring avec Mackelmore dans « Neon Cathedral« . Une voix chaude et émouvante qui lui donne un air très sympatoche comme le prouve son compte Instagram. Son nouvel album « Radius » sortira le 7 avril prochain. L’occasion de découvrir de petits bijoux tel que ‘Where you’re at‘ qui n’est disponible qu’en version live pour l’instant!

Malvin

Dans ma maigre existence de baroudeur musical, j’aurais rarement trouvé une création aussi aboutie que celle-ci.
Pogo, jeune Australien de 26 ans, est ce qu’on peut appeler dans le jargon un rafistoleur mélodique hors-pair. Donnez-lui un film, il en sortira un assemblage aussi cohérent que n’importe quelle autre œuvre musicale. Plus connu pour ses morceaux « Disneyiens » (‘Alice‘ compte 14 mio de vues !), ce que je vous montre aujourd’hui se penche cependant sur un culte de Tarantino, Pulp Fiction. Une manière originale de revisiter ses classiques, et également une belle preuve de ce que l’hybridité phénoménale que l’univers électronique peut offrir.

Raffaele

Yab Yum : derrière ce terme tibétain touchant au sacré, on trouve un formidable duo de DJ’s. Ajja Leu et DJ Gaspard forment l’un des duos de trance psychédélique les plus influents du moment. Chacune de leur production est un nectar pour les passionnés de BPM rapides où l’efficacité du beat se marie à la sobriété des effets. Cette musique invite à une autre dimension, celle du microcosme ou du macrocosme. Yab Yum vous emporte pour un doux voyage de frénésie électronique.

https://www.youtube.com/watch?v=6479DinL5sk

 

Raffaele

J’ai grandi dans les années 90, mes influences sont un vrai patchwork musical. J’apprécie selon l’humeur un gros beat electro, un flow hip hop ou l’effervescence d’un concert de rock. ‘Faut que ça groove !

Dans le même genre...

Les bulles d'air pullulent dans les fonds musicaux de Jon Hood.

Découvrez en exclusivité le nouveau clip 'In The Eye of A Dying Bird' d'Organ Mug, issu de son LP à...

Spirit Fest est une caresse musicale pour les oreilles et un plaisir pour vos rêveries futures.