Festi’neuch : Tricky n’oublie pas d’où il vient

ThomPar Thom  •  30 Mai 2013 à 22:33  •  Live  •   81 views

Volutes de fumée, ambiance électrique, public impatient. Tel est l’ambiance avant le concert de Tricky.

Tricky_mp3h1944Soudain, il paraît sur scène. Il faut le deviner. Les lumières sont violettes, mais il fallait s’y attendre. On perçoit à peine le déglingué de Bristol. Son groupe l’entoure et dans le désordre on fait l’inventaire. Une bassiste qui fume, un batteur, une femme aux claviers et un guitariste.

Le concert démarre bien mais il faut reconnaître que cela s’essouffle. Puis soudain, après vingt minutes, on fait grimper des gens sur scène, l’air de dire: « Ça, c’est fait ! ». Cette invasion ne se fait pas en vain, puisque nous avons droit à une reprise de ‘Ace of Spades‘ de Motörhead. Un bel aperçu de ce qui attend les festivaliers du Caribana.

Le rythme se veut tout à coup bluesy, histoire de pas trop oublier les origines. On n’entend que très peu le Britannique. Peut-être un problème de son. Cela n’arrange pas vraiment Tricky qui aimerait dresser la foule. Bref, on deux mots, on s’ennuie. Pourtant les tentatives sont bel et bien là. Très peu de jeunes dans le public, le trip-hop ne plaît pas à tout le monde.

Autant, j’aime énormément ce style de musique, autant sur ce coup, je suis très déçu. On l’a viré comme un malpropre de Massive Attack, il a su rebondir, mais Tricky n’est pas là. Dommage, je l’attendais de pied ferme. Vous me direz: « qui es-tu pour juger un type qui a une carrière remarquable ? »

Je ne prétends pas juger l’ensemble de l’oeuvre, mais cette fois, Tricky m’a déçu. Une prochaine fois, peut-être…

httpv://www.youtube.com/watch?v=tVQmQc2HBDk

Dans le même genre...

Joyeux anniversaire aux copains d'Hateful Monday. Passez leur faire un bec à l'Usine samedi soir.

Le public dansera à Lausanne avec l'électro minimale de la Berlinoise d'adoption

Le Fri-Son de Fribourg accueillera un songwriter talentueux le 18 octobre 2018