Festi’neuch 2015: Apéro-pétanque et concerts d’anthologie

PatrickPar Patrick  •  10 Juin 2015 à 11:07  •  Live  •   2 views

Si le festival s’offre un magnifique quinzième anniversaire, pour LeMurDuSon ce n’est que la quatrième fois qu’on aura l’honneur de couvrir Festi’neuch. Dès demain, nous serons fidèles au poste.

Evidemment, on pourrait profiter de cette veille de grand départ pour vous répéter quels groupes joueront sur quelle scène à quelle heure, mais autant vous donner un lien où tout est résumé. A la place, nous tenions à montrer à quel point votre site favori est lié avec le festival qui lui a fait confiance au tout début, quand nous n’étions pas encore blasés des grands rassemblements.

Bref, quand on dit Festi’neuch, à quoi pensent ces tordus de rédacteurs qu’on gère tant bien que mal ?

Avant la musique, avant même la bière, ce qui ressort c’est le fameux « super moite-moite » des 5 Sens. Cette splendide demi-baguette remplie de magret de canard et de foie gras… Oui, on sait, on peut aussi le manger à Montreux ou au Paléo, mais aux Jeunes Rives, il a une saveur spéciale et il est moins cher. Effet garanti.

Olivier, qui me relira avant la sortie de l’article, est certainement en train de se dire : « Le festival n’a pas encore commencé qu’il parle déjà de bouffe ce vieux con ! » Effectivement, vous en êtes témoins, il n’a pas tort. Passons quand même à la musique. Plusieurs concerts ont fait l’unanimité au sein de la rédaction. Les Hives et Offspring au printemps dernier, Moby en 2011, Hocus Pocus en 2010 et The Streets en 2008.

Après il y a également les souvenirs plus cocasses. La foi où Pete Doherty, plus ivre que tout son public réuni, a lu la lettre d’amour d’une fan sur scène. « C’était la déchéance ultime », a tenu à préciser Thom qui nous a rappelé cette anecdote. Il y a aussi l’édition 2013 avec les pieds dans la boue et ce concert des Atomic Shelters sous une pluie battante et un thermostat bloqué sous les 10 degrés.

A l’opposé, il y a cette fin de concert de Moby avec les éclairs en fond qui déchiraient le ciel, on ne savait plus si c’étaient les basses ou l’orage qui donnait le rythme. Que de souvenirs impérissables!

En 2015, on rempile pour ajouter des histoires dans notre livre d’or. Evidemment, comme le rappelle notre cuisinier tandoori favori, Glenn : « La camaraderie avant tout ! » Ça tombe plutôt bien, c’est ce pourquoi nous vivons et partageons avec vous ce festival depuis 2012. Et n’oubliez pas un truc, si vous croisez Jorris, Claire ou moi-même ce week-end, il faudra en boire une avec nous. Obligation contractuelle.

A demain, et restez connectés, on a plein de surprises pour vous.

Patrick

Un jour je chasserai la marmotte. En attendant j’écris bénévolement des articles sur des groupes obscurs pour me payer l’attirail nécessaire afin de réaliser mon rêve. La vie, c’est pas facile.

Dans le même genre...

Le groupe de heavy metal américain jouera son meilleur album dans son intégralité vendredi dans la...

Richard Galliano et Ron Carter clôturent avec complicité le succès de l'édition 2017 du festival...

Le Joshua Redman Trio était à la hauteur des attentes au JazzOnze+ Festival de Lausanne.