Fat Freddy’s Drop, du pur nectar néo-zélandais

MalvinPar Malvin  •  31 Juil 2015 à 14:38  •  Live  •   0 views

Tâche ardue que de qualifier cet OVNI de la musique autour d’un style. On croirait écouter du reggae, jusqu’à ce que de la soul et de la house chicagoanne viennent transcender nos sens. Une véritable supernova néo-zélandaise, riche en qualité, unique comme jamais.

On en dénombre sept. Les musiciens de Freddys, fort en groove et en cuivre, s’amusent à passer d’un univers à un autre, aussi lourd qu’enjaillant. Ils ne sont pourtant pas l’unique force du groupe. La voix, incomparable, de Joe Dukie, amène cette touche soul qui forge les éléments de leur musique. Couplé à la boîte rythmique de Dj Fitchie (et par la même, fondateur du groupe), rien ne semble pouvoir arrêter cette machinerie complexe qu’est Fat Freddy’s Drop.

Le fait qu’ils soient restés indépendants n’est pas anodin. En seize ans, seulement trois albums studio ont été produits. « Based On A True Story » (2005), « Dr.Boondigga & The Big BW » (2009) et « Blackbird » (2012). Rythme plutôt lent pour certains, signe de qualité musicale pour d’autres. Dans tous les cas, ces créations leur auront valu plusieurs prix. Autant de nominations que d’acclamations d’un public gourmand et restreint. Pas étonnant que leurs débuts soient marqués par un album live entièrement ‘’jammé’’, élément qui aura contribué à la réputation de leur concert.

Coup de coeur incompris

Reggae, dub, trip-hop, techno, house, soul, jazz. Entre nous, il est rare que je m’extasie de la sorte face à un groupe. Difficile à croire que peu de monde les connaît quand j’évoque leur nom. Le groupe se situerait-il trop loin dans la galaxie des genres ? C’est pourtant si plaisant, cette sensation de naviguer à travers les innombrables embranchements, sinueuses routes que forme la richesse musicale. À moins que ce ne soit les distances qui posent des limites… Posons-nous la question, que connaissons-nous d’autre de la Nouvelle-Zélande ?

Dans tous les cas, Le bande à Freddy passe dans le coin le 14 novembre à la salle des fêtes de Thônex, à côté de Genève. Date exclusive à ne pas manquer, leur apparition en Helvétie vaut de l’or. Et avec un peu de chance, des extraits de leur nouvel album à paraître en fin d’année nous seront présentés. On se donne donc rendez-vous en automne. En ce qui me concerne, je retourne impatiemment planer au son de Russia ou de Breakthrough.

Malvin

Par une douce nuit de Printemps, je m’engouffrais dans une pénombre magnétique. De là retentissaient de faibles vibrations, profondes, vraies. Dès lors, je n’ai cessé de traquer l’essence de cette musique. La bête me menait de voyages en découvertes, au milieu d’une vibrante atmosphère aux aspects dub, électro, rock psychédélique…

Dans le même genre...

Court retour sur le concert de Caballero & JeanJass à la Case à Chocs vendredi dernier et brève...

Les fans de hip hop satisferont leurs besoins de bon son avec Alaclair Ensemble et Murmures...

Le groupe de heavy metal américain jouera son meilleur album dans son intégralité vendredi dans la...