Epalinges au rythme des saveurs

MalvinPar Malvin  •  30 Sep 2015 à 16:00  •  Live  •   0 views

Le concept est simple et alléchant. Deux jours, deux cultures et un plein de découvertes intensives. Avec le 1066 Festival, les richesses du monde sont au centre de l’attention, et il se trouve que la musique en fait strictement partie. Direction: la Terre.

Loin, l’horreur des contrôles interminables. Loin, la perte impromptue des bagages. 1066 Festival prend pied le 2 et 3 octobre à Epalinges et nous invite à retrouver nos âmes de baroudeurs invétérés, ouvrant ses portes sur le Maghreb et la lusophonie, soit toute culture et région liées à la langue portugaise. Deux destinations aux influences majeures, aussi complexes que fantastiques. Voyager sans kérosène, quoi de mieux?

La première soirée Luso Noite nous fera passer du Cap-Vert à Lisbonne, suivi d’un sublime crochet jusqu’en Angola. Influencée par la morna et les anciens rythmes des esclaves africains, tels que le funana ou la tabanka, Lura n’est autre que la nouvelle voix Évorienne du Cap-Vert. Première date en Suisse, on se réjouit déjà que sa musique nous enveloppe avec douceur, réveillant quelques réminiscences d’une Cesária pas si lointaine que ça. Suivra le chant traditionnel lisboète du fado revu par Deolinda, un quartet aux larges mesures et aux forts engagements. La soirée se poursuivra en dérouillant nos anches flétries sur les rythmes cadencés de Batida. À cheval entre le Portugal, ses origines, et l’Angola, sa terre natale, il nous mixe kuduro et musique traditionnelle angolaise, d’où il naîtra une fusion parfaite d’énergie pure et condensée. Vu cet été aux Eurockéennes, on ne va tout de même pas se gêner à retâter un peu de son show. Dj Marfox conclura enfin la soirée, pas plus endormi de celui qui le précède.

Vertèbres reposées, l’équipe pourra enfin se relancer dans la deuxième soirée aux arômes de mille épices, la Ahlan al-Maghrib. Ou Bienvenue au Maghreb. La douce et envoutante Oum posera en première ses paumes et sa prose ce soir-là. Du désert du Maroc, elle nous amènera la poésie Hassanya, parfaite ascension vers la soul d’Hindi Zahra. Une artiste accomplie qui foulera la scène d’Epalinges, s’étant appropriée à sa sauce les différents flots de musiques du monde. Le festival le dit si bien : « Une soul progressive, qui libère les corps et les cœurs en douceur, en profondeur ». Et après cela, rebelote. Les pieds redécollent du sol. Premièrement, avec l’Orchestre National de Barbès, faisant foi de leurs nombreuses années de baroudeurs et musiciens frénétiques, pour ensuite laisser la place à Acid Arab, qu’on ne présente plus aux scènes électro du coin. Décidément, l’Afrique du Nord nous sera propulsée en pleine poire, hybridée par maints genres de musique. Pour notre plus grand plaisir.

Anciennement appelé le Festival folk d’Epalinges, fondé en 1974, cette rencontre s’inscrit désormais dans l’agenda culturel immanquable de la Suisse romande. Amateur de musiques du monde et de métissages d’accords, je ne peux être que conquis face à une programmation pareille. Même leur site internet se trouve être haut en couleur. Je peux désormais vous promettre certaines choses, comme quelques interviews, et une bonne dose de sourires et de découvertes, si bien sûr présents vous serez à Epalinges ce week-end. Visiteurs du monde, je vous donne rendez-vous. Amenez votre famille, on ne sera que plus heureux.

Site internet : http://www.1066festival.ch/

Malvin

Par une douce nuit de Printemps, je m’engouffrais dans une pénombre magnétique. De là retentissaient de faibles vibrations, profondes, vraies. Dès lors, je n’ai cessé de traquer l’essence de cette musique. La bête me menait de voyages en découvertes, au milieu d’une vibrante atmosphère aux aspects dub, électro, rock psychédélique…

Dans le même genre...

Le groupe de heavy metal américain jouera son meilleur album dans son intégralité vendredi dans la...

Richard Galliano et Ron Carter clôturent avec complicité le succès de l'édition 2017 du festival...

Le Joshua Redman Trio était à la hauteur des attentes au JazzOnze+ Festival de Lausanne.