Electrosanne : un concours gratiné

MalvinPar Malvin  •  21 Août 2015 à 12:30  •  Live  •   1 view

Pour cette 10ème édition, on sort le grand jeu. Non seulement une couverture du festival et des interviews verront le jour, mais également un (incroyable) concours vous est offert afin de pouvoir assister avec nous (ou pas) aux concerts. Un petit tour d’horizon s’impose.

Au fil des années, une réputation se tisse, et un projet fraîchement enfanté peut devenir une pierre angulaire à ampleur vorace. Electrosanne, c’est LA rencontre lausannoise autour de la musique électronique. Accoudée par ses conjoints, Electron de Genève et La Superette de Neuchâtel, la machinerie du festival semble tourner à plein régime. Et par bonheur, c’est à nous, public, d’en payer les frais.

Une programmation idyllique

Résumons donc la situation. Du 1 au 6 septembre, le festival se répandra une nouvelle fois à travers la capitale vaudoise le temps d’une semaine. Deux grandes scènes open-air, quatre clubs… et un théâtre ! La cérémonie d’ouverture ne se déroulera pas moins qu’à l’Octogone, en compagnie de Henrick Schwarz, monolithe de la deep allemande, et Nik Bärtsch, pianiste zürichois, pour une expérimentation mêlant piano à queue et branchements électroniques. On y pressent légèrement un Jeff Mills accompagné de son fameux orchestre philharmonique…

Cependant, c’est de jeudi à samedi que le vrai centre névralgique du festival prendra place. Alignant l’illustre Pete Rock à un back to back épique entre Daniel Avery et Roman Flügel, c’est un premier soir digne d’un dynamitage du coyote. L’un a marqué le hip-hop east-coast, les autres lient le Royaume-Uni à l’Allemagne autour du langage de la techno. Épique, surtout quand la pépite de Palms Trax (live) viendra agrémenter la sauce.

Le deuxième soir garde le rythme et nous balance Mount Kimbie, Nina Kravitz et Marcel Dettmann à la figure. Autant de pointures qu’une garniture bien fournie. Koreless (live), Scuba, Mumdance, ça n’en finit pas. Finalement, le troisième et dernier soir se dévoile. La scène, maintenant si connue, de Bromance nous apporte trois de ses poulains que sont Gener8ion, Louisahhh !!! et Club Cheval. Mais la vraie surprise du soir reste Floating Points, le neuroscientifique du monde digital. Ses oeuvres progressives, emplis de montées et d’émotions, voici ce qui envoute mes écouteurs depuis déjà un certain temps.

Qui dit festival local dit scène locale. Et mon dieu, les représentants suisses n’auraient pu être mieux choisis. Déjà rencontrés par le passé, les Lausannois de Larytta reviennent nous embourber dans leur pop électrisée. Koma Dub, Round Table Knights, Gaspard de la Montagne, Lemonick en back to back avec Krizzli, ceci n’est qu’un aperçu des 23 artistes du pays à venir poser leurs platines au bord du Léman. Et maintenant, place au cadeau.

Un concours mirifique

L’âme généreuse et le coeur en paix, LeMurDuSon et Electrosanne ont décidé de vous offrir 2×2 billets pour jeudi et vendredi (1×2 jeudi et 1×2 vendredi). Ça fait des guilis au ventre, je sais.

Pour participer au concours, toujours la même rengaine. (1) Direction notre page Facebook, où vous likerez cet article. Ensuite, tenez-vous bien, les choses se corsent. (2) Postez en commentaire une musique électro qui vous tienne à coeur (YouTube, SoundCloud, etc.). Par son originalité, son aura et sa qualité, nous déciderons qui méritera honorablement son dû.

Fin du concours: vendredi 28 août à 12h00 (terminé).

Sur ce, je vous laisse en compagnie d’une petite sélection des musiques de l’édition 2015. Electrosanne, voici le rendez-vous exclusif à ne pas rater en cette fin d’été.

 

Malvin

Par une douce nuit de Printemps, je m’engouffrais dans une pénombre magnétique. De là retentissaient de faibles vibrations, profondes, vraies. Dès lors, je n’ai cessé de traquer l’essence de cette musique. La bête me menait de voyages en découvertes, au milieu d’une vibrante atmosphère aux aspects dub, électro, rock psychédélique…

Dans le même genre...

Le groupe de heavy metal américain jouera son meilleur album dans son intégralité vendredi dans la...

Richard Galliano et Ron Carter clôturent avec complicité le succès de l'édition 2017 du festival...

Le Joshua Redman Trio était à la hauteur des attentes au JazzOnze+ Festival de Lausanne.