Dimension 13’17: « Ils seront peut-être d’ailleurs les coachs de demain »

JorrisPar Jorris  •  19 Juin 2017 à 16:04  •  Interviews  •   12 views

A Festi’Neuch, on ne fait pas qu’écouter de la musique. On rencontre des personnalités qui entourent le festival. Dans le cadre du projet Dimension 13’17 fignolé par le Centre de Loisirs de la ville de Neuchâtel, on a croisé Julie Ferrara et Patrick Kocher.

Responsables jeunesses et animateurs socio-culturel, Julie et Patrick s’occupent, dans le cadre du festival, du projet Dimension 13’17 qui intègre Dimension Jeunes Talents. Sous cette égide se cache la volonté de fédérer au sein même du festival un espace entièrement dédié aux jeunes festivaliers qui bénéficient d’un tarif avantageux afin de découvrir les joies de la musique. Ce projet a débuté en 2011 sous une forme qui a évolué ces dernières années.

Parallèlement à cela, différents groupes de la région ont la possibilité de s’afficher à la scène de la Marée et profiter d’un cadre professionnel. Une expérience particulière pour certains groupes qui permet de les propulser dans le monde des grands. Mais les critères de sélection afin d’être officiellement intégré dans la programmation de Festi’Neuch restent très élevés.

« L’idée consiste à favoriser la culture en général et de profiter d’un événement comme Festi’Neuch pour amener les jeunes et leur faire découvrir des groupes. La programmation Dimension Jeunes Talents est parallèle à la programmation officielle, avec des critères moindres puisqu’il s’agit de faire découvrir des groupes en devenir. Mais la sélection se fait soit sur la base de démo, soit avec un concert tremplin à la Case à Choc. Différentes personnalités encadrent la sélection des groupes. Ces coachs, les Rambling Wheels, Junior Tshaka, Sims, Koka ou encore les Petits Chanteurs à la Gueule de Bois amènent une expertise consistante à la sélection. »

Julie et Patrick ne s’occupent pas en tant que telle de la programmation. Antonin Rousseau, programmateur de Festi’Neuch, a un droit de veto, et Michaël Frascotti, le directeur général du projet, est manager en musique actuelle. Ces deux personnes s’occupent donc principalement de regarder la qualité des groupes présents à Festi’Neuch. Il n’y a nulle volonté de « fabriquer des stars » même si le niveau monte d’année en année.

« Certains groupes s’en sortent très bien et on a des retours une fois qu’ils sont lancés dans le grand bain. Ce qui est très positif pour nous. Ils seront peut-être d’ailleurs les coachs de demain. C’est gagnant pour nous de vivre au milieu de ces artistes et de faire perdurer cette relation. »

Une programmation saluée par vos serviteurs puisque c’est principalement à la Marée que nous avons passé tout notre temps. Dimension 13’17, c’est aussi un espace pour les jeunes, la Crique. Là, différents animateurs sont à disposition des jeunes festivaliers qui chercheraient des informations et un bar leur permet de consommer des boissons sans alcool à des prix préférentiels, une astuce qui fait de la Crique un lieu incontournable pour ces festivaliers. On y retrouve également la volonté de prémunir ces adolescents contre certains comportements en festival.

« On fait en sorte que ce lieu soit un lieu de prévention intégrée. Le but, ce n’est pas de les faire venir et de leur dire qu’il ne faut pas boire d’alcool par exemple. Non, le but c’est de leur dire qu’ils peuvent faire la fête dans un lieu sécurisant avec en place des activités qui leur permet de s’amuser de manière saine. En plus de cela, différents jeunes entre 18 et 25, sensibilisés au projet, se baladent dans le festival avec comme but principal l’accueil. Simplement dire « on est là » à ces jeunes qui peuvent parfois vivre des moments d’angoisse dans des festivals. »

De quoi réaliser son premier festival en toute sécurité et profiter ainsi d’un cadre idyllique. Un projet intéressant et sensiblement positif qui permettra aux jeunes festivaliers, à n’en pas douter, de découvrir différents groupes et de s’amuser à la Crique.

 
Auteur:
Jorris

Personne ne sait véritablement ce que je fais dans cette rédaction à part râler sur Yannick. Sinon, j’attends le comeback d’Elvis Presley.

Dans le même genre...

Phanee de Pool a sorti son premier album. Nous nous sommes assis autour d'une table pour en savoir...

Les thrasheux singinois s'ouvrent à nous à l'occasion de la sortie de leur dernier album.

Rencontre avec le groupe neuchâtelois Yanač