Des rebelles merveilleusement relaxants

AlexPar Alex  •  4 Juil 2018 à 12:26  •  Découvertes  •   107 views

Ah…le hamac, cette toile étalée entre deux arbres qui berce sous le ciel étoilé ! Un véritable état d’esprit, une sensation qui s’approche de la musique des Rebels Of Tijuana. Un groupe dont le double album « Asile » est prévu pour octobre 2018. Il présente déjà un premier extrait : ‘Et le blizzard s’estompe’.

Une berceuse qu’ils ont légèrement teinté de synthétiseurs psychédéliques et d’un saxophone enivrant. Comme si l’été avait soudain pris ses aises dans huit minutes de musique. Un riff de guitare entêtant qui imite le son des vagues au large. Légers changements de rythmes en fonction de la force du vent, en fonction du souffle du saxophoniste. Une seule envie : marcher avec nonchalance et apaisement dans une ville agitée. Une impression d’être dans un état second de la joie, détaché tout en étant totalement intégré à ce qui nous entoure.

Le morceau s’allonge tandis qu’une sensation apaisante se renforce à mesure des mesures. J’en oublierais presque de ne pas me répéter et de manger tellement j’éprouve l’envie de sourire béatement, de réécouter le morceau et de dandiner la tête. Seulement quelques mots vagues viennent perturber la rythmique entêtante, parlant des jours heureux et du vent dans les pensées. Un peu comme si le froid disparaîtrait si l’on écoutait ‘Et le blizzard s’estompe’ en pleine hiver. Heureusement la neige est bien lointaine !

Il y a toutefois une fraîcheur qui se dégage de la composition. Rien de spectaculaire. Comme un soupir qui balayerait tous les soucis et ferait de la place pour de nouvelles aventures. Autant vous dire qu’il faudra surveiller la sortie du double album « Asile » en octobre 2018. Juste pour voir si l’effet relaxant et les rayons de sons qui brillent hors de ce premier extrait réchaufferont encore l’âme en automne. Juste pour voir si je ressortirai à nouveau un hamac imaginaire même sous la pluie.

 

« Asile »

The Rebels Of Tijuana

5 octobre 2018
 
Auteur:
Alex

De Brel à Fink en passant par Louis Armstrong et Sigur Ros, voilà ceux qui me marquent et touchent. La musique doit être un voyage, un envol et un rêve. Réveiller l’âme. Veiller l’être. Dévoiler le cœur.

Dans le même genre...

Écoutez, c'est indispensable. Voilà, c'est tout !

Trois musiciens qui partagent un ahlam commun et qui le subliment

Récit d'une soirée au Label Suisse Festival de Lausanne. Un écrin d'infinies découvertes.