La belle découverte et le maître

AlexPar Alex  •  3 Juil 2015 à 07:00  •  Live  •   0 views

Le 1er juillet était bien beau aux Docks de Lausanne. Nous avons entendu deux concerts de qualité. Au final, nous avons fait une découverte et vu un virtuose. C’est plutôt pas mal pour un mercredi soir.

Les harmonies vocales n’effraient pas Quiet Island. Au contraire, le groupe genevois a maîtrisé avec brio cet exercice difficile, en live de surcroît. Chapeau aux ingénieurs-son des Docks au passage ! Chapeau à la jeune formation du bout du lac Léman !

Il faut avouer que ces jeunes gens produisent une musique évoquant les Fleet Foxes, Patrick Watson ou Nick Drake. Ce qui n’est pas un mauvais mélange. Mais ils ajoutent leur petit grain de sable en mettant le violoncelle plus au centre de leurs compositions. Ce qui n’est pas pour déplaire non plus. La pureté de leur musique touche droit au but et fait vraiment du bien. Comprenez par là qu’il est question d’une excellente formation romande de folk-pop au même titre que les Neuchâtelois de Juan Blanco.

Quiet Island m’a tellement plu que j’ai acheté leur second album au stand merchandising : « Quiet Island ». Ce que je ne fais en général pas puisque je préfère jeter une oreille attentive avant d’acheter. Donc je crois pouvoir officiellement parler de coup de cœur. Le second de l’année après Yilian Cañizares au Cully Jazz Festival.

L’homme-orchestre a encore frappé

Passons à présent au maître absolu ! Oui je me permets un peu de grandiloquence pour Andrew Bird. Et je le fais avec plaisir en plus. Il est probablement le seul musicien que je connaisse à faire danser une salle entière à l’aide du violon. C’est impressionnant !

Quand il ne joue pas de la guitare, il siffle ou s’amuse avec son xylophone. Il superpose toutes ces petites mélodies et en forme une plus belle en toute nonchalance. C’est peut-être le nom qui qualifie le mieux ce virtuose américain. C’est le genre de mec qui passe d’un instrument à l’autre en plein morceau sans la moindre hésitation.

Il a puisé dans toutes sa discographie. Nous avons pu entendre pêle-mêle ‘Scythian Empires’, ‘A Nervous Tic Motion of the Head to the Left’ et l’épique ‘Danse Carribe’ pour le grand final du concert. Les gens dansaient, riaient et s’amusaient devant la prestation d’Andrew Bird et ses deux musiciens. Excellent !

Alex

De Brel à Fink en passant par Louis Armstrong et Sigur Ros, voilà ceux qui me marquent et touchent. La musique doit être un voyage, un envol et un rêve. Réveiller l’âme. Veiller l’être. Dévoiler le cœur.

Dans le même genre...

Court retour sur le concert de Caballero & JeanJass à la Case à Chocs vendredi dernier et brève...

Les fans de hip hop satisferont leurs besoins de bon son avec Alaclair Ensemble et Murmures...

Le groupe de heavy metal américain jouera son meilleur album dans son intégralité vendredi dans la...