Girls In Hawaii

PatrickPar Patrick  •  25 Mai 2013 à 12:17  •  Belgique, Tour du Monde  •   14 views

Le scoutisme, belle activité pour se fondre dans la nature. Une bonne partie d’entre nous sait ce que c’est que de faire un feu et dormir à la belle étoile après avoir passé une journée à voguer en canoë ou couper des rondins de bois.

Peut-être que Girls In Hawaii sont l’emblème de l’indie, car oui, cela sent bon la nature et les pâquerettes. On s’imagine assez se retrouver dans une verte prairie entre copains en sirotant une bonne Duvel à l’écoute des morceaux présents sur « From Here To There » et « Plan Your Escape ».

Erreur sur la marchandise

C’est un comble tout de même de se nommer Girls In Hawaii et n’avoir ni fille dans le groupe et aucun membre originaire du 50è Etat. Les natifs de Braine l’Alleud, un joli petit bled au sud de Bruxelles coincé entre Waterloo et Nivelles, quelque peu écrasé sous le poids de l’histoire de cette campagne belge au centre de plusieurs batailles. Une bourgade comptant moins de 40’000 âmes et parvient à faire naître un groupe de cette qualité qui aura connu le succès bien au-delà de ses frontières.

Si nous évoquions la tendre tradition du scoutisme cela est dû au fait que les membres du groupe se sont rencontrés et ont échangé leurs premières notes au sein d’une troupe de louveteaux. Notamment le batteur, Denis, et le chanteur, Antoine. Destin tragique de celui de Girls In Hawaii, car Denis périra en 2010 dans un accident de voiture. Le groupe, extrêmement touché par cette nouvelle décide de faire une pause pour revenir cette année sur le devant de la scène.

Au sommet de l’indie belge

Le Plat-Pays ne connaît que peu de montagnes, mais Girls In Hawaii ont su gravir les échelons les amenant à la reconnaissance de leurs paires. Invités au Werchter notamment dès la sortie de leur premier album (« Frrm There To There », 2003), l’ambiance paisible du sextet ne réinvente pas la roue mais apporte sa pierre à l’édifice indie en pleine reconstruction.

httpv://www.youtube.com/watch?v=igMSXNrhrrs

Quatre et demie ans plus tard ils reviennent avec « Plan Your Escape ». Toujours sorti chez Naïve Records, le succès est à nouveau au rendez-vous. Pour l’anecdote, l’album a été enregistré dans de vieilles maisons abandonnées dans le sud de la Belgique. Difficile à dire si l’impact du lieu a pesé sur la réussite de l’album, mais c’est clairement le second essai de la consécration. Une magnifique balade dans leur univers nous apporte au travers des sonorités propres au groupe. S’ils s’étaient quelque peu retenus sur « From There To There » les envies sont cette fois lâchées aux oreilles de tous.

L’avenir comme seul objectif

Girls in Hawaii revient cette année après trois ans de silence. Le deuil de Dennis a, apparemment, été fait en musique. ‘Misses’ (ci-dessous), tel est le nom du morceau sorti au début avril, premier extrait de l’EP du même nom disponible sur la plupart des plateformes. Mélancolie est l’adjectif le plus proche du sentiment accompagnant la voix d’Antoine sur ce morceau.

httpv://www.youtube.com/watch?v=FCuCXoZgNe4

Dans le même genre...

Il existe un tout petit milieu de l'électro underground en Chine. DJ, producteur, Sulumi appartient...

Le rock chinois s'invite chez nous le temps d'un festival, ou plus...

The Coral n'est pas qu'un groupe mais plutôt une mini scène musicale de Liverpool et de son...