Aphrodite’s Child, le psyché à la grecque

GlennPar Glenn  •  9 Juil 2015 à 17:10  •  Grèce, Tour du Monde  •   1 view

Pour ce mois de juillet, nous avons décidé de partir en Grèce. Bien que ce pays figure en première place dans l’actualité, il nous a semblé bon de parler d’autre chose que la crise économique qui frappe cruellement la population. La Grèce, c’est aussi sa culture avec sa musique riche et envoûtante.

Ainsi, laissez-moi vous conter un mythe contemporain:

Jadis, à la fin des années 60, se trouvent quatre jeunes musiciens. Deux d’entre eux, Vangelis Papathanassiou et Demis Roussos sont déjà célèbres aux pays des Hellènes. Ainsi avec Loukas Sideras et Silver Koulouris, ils forment Aphrodite’s Child. Leur musique rock psychédélique colle avec l’air du temps, mais ils se sentent un peu à l’étroit en Grèce, de plus que la junte militaire a pris le pouvoir. Décidés à partir chez les Britanniques pour trouver la gloire ailleurs, ils se retrouvent coincés à Paris, leurs papiers n’étant pas en règle, sans compter les événements de mai 68 qui battent leur plein dans la capitale française.

Comble de malchance, leur compagnon de fortune Silver Koulouris a dû finalement rester en Grèce pour accomplir son service militaire. Peu importe, le groupe enregistre « End of the World » (1968) et est un succès immédiat auprès du public européen. Enfin arrivé à Londres, Aphrodite’s Child enregistre son deuxième album « It’s Five O’Clock » (1969), avec un son plus pop allant même jusqu’à la musique country.

Mais leur chef-d’oeuvre « 666 » sort en 1972, avec le retour de Koulouris à la guitare. La thématique de cet opus tourne autour de l’Apocalypse de Saint-Jean, 13/18, mais avec beaucoup de liberté au niveau des paroles et des compositions. A ce moment, le groupe a de plus en plus de difficultés à s’entendre et ceci aboutit à la séparation d’Aphrodite’s Child cette même année. Ainsi, les carrières solos de Demis Roussos et Vangelis prennent leur envol, l’un dans la pop et l’autre comme célèbre compositeur de musiques de film.

Glenn

N’aimant pas particulièrement la musique, j’ai été catapulté ici par hasard et au-delà de ma volonté. Préférant l’austérité à la frivolité du spectacle de la débauche auditive, je compte les jours qui me permettront à long terme de devenir sourd. Le vacarme m’étant insupportable.

Dans le même genre...

Il existe un tout petit milieu de l'électro underground en Chine. DJ, producteur, Sulumi appartient...

Le rock chinois s'invite chez nous le temps d'un festival, ou plus...

The Coral n'est pas qu'un groupe mais plutôt une mini scène musicale de Liverpool et de son...