Alice Phoebe Lou, l’âme enchanteresse

AlexPar Alex  •  12 Nov 2016 à 12:11  •  Live  •   2 views

Nous avions évoqué Alice Phoebe Lou lors de la sortie de son EP « Momentum« . C’était encore dans une ancienne rubrique. Elle revient avec son premier album « Orbit » et frappe très fort. C’est pourquoi la Sud-Africaine mérite de figurer comme une trouvaille merveilleuse. 

La dame Lou cueille l’auditeur par le coeur. Sa musique est un mélange enchanteur entre des tonalités jazz et une pop expérimentale par dessus lesquelles une voix vole, effleure les sonorités de belles paroles. Les arrangements entourent à la fois les mélodies et sont tellement à l’intérieur même du rythme. À l’image des instruments à vents de ‘Walking in the Garden‘.

Alice Phoebe Lou joue souvent avec sa voix, la déforme puis la pose avec précision sur quelques notes de piano comme sur le dense ‘Take Flight. Où les cymbales tremblent et évoquent une jam dans un festival de jazz. Et puis la harpe fait également son apparition furtive – si je ne m’abuse. Mais c’est peut-être que des pincements de guitare.

La musicienne travaille aussi ses paroles et s’engage à sa manière. Écoutez ‘Society‘ et regardez-en le clip. Elle y raconte une histoire où les rimes sont mises au profit de la mélodie et d’une cause. C’est une complainte. C’est un cri discret. C’est une caresse musicale comme j’aime à les appeler.

Les incursions électroniques grésillent également dans « Orbit » comme sur le très épuré ‘Amsterdam‘. Elles ne sont jamais superflues et servent toujours l’atmosphère des compositions. Enfin les rythmes plus légers existent aussi, comme sur le titre éponyme. Quelques petits glissements d’instruments à cordes font l’affaire et se marient parfaitement à un ravissant piano désordonné.

Alice Phoebe Lou, c’est un peu Agnès Obel en moins élégante, la fougue sombre d’un Tom Waits, l’insolence d’une musicienne qui n’a pas peur de casser les codes des genres et qui possède surtout l’art de composer sans limites, sauf celles de l’imaginaire.

 

« Orbit »

Alice Phoebe Lou

2016
 
Auteur:

Alex
De Brel à Fink en passant par Louis Armstrong et Sigur Ros, voilà ceux qui me marquent et touchent. La musique doit être un voyage, un envol et un rêve. Réveiller l'âme. Veiller l'être. Dévoiler le cœur.
Dans le même genre...

Retour sur cette jolie soirée d'automne, où deux concerts bien différents ont eu lieu : Ella Soto...

Polo & Pan, Ella Soto, Case à Choc, Picon, besoin d'autres infos ?

Une des figures majeures du post rock, jurant paradoxalement au sein de cette scène, fait un saut à...