A-F-R-O: le futur du hip-hop vintage

LauraPar Laura  •  29 Mar 2016 à 16:00  •  Découvertes  •   3 views

I was a fiend before I became a teen
I melted microphone instead of cones of ice cream
Music orientated so when hip-hop was originated
Fitted like pieces of puzzles, complicated
‘Cause I grabbed the mic and try to say, « Yes y’all! »
They tried to take it, and say that I’m too small
Cool, ‘Cause I don’t get upset
I kick a hole in the speaker, pull the plug, then I jet
Back to the lab …

Microphone Fiend – Eric B. & Rakim

Alors que le bling bling et les $$ amassés semblent prendre le dessus sur l’essentiel, il y a de ceux qui s’accrochent et font honneur aux sons vintages des années prospères du hip-hop. Tel est le cas avec A-F-R-O –  All Flow Reach Out – MC Californien de 18 ans découvert grâce à un concours mis en place par R.A. The Rugged Man en 2014.

Depuis son plus jeune âge, James Gutierrez de son vrai nom est un véritable fandom de la culture hiphop. Son flow, ses rimes et même son swag traduisent très nettement tout le dévouement qu’a investi le jeune MC. Partageant une vision similaire de ce que le hip-hop devrait être, il n’aura pas fallu beaucoup de temps pour que R.A devienne son mentor et sorte A-F-R-O d’une Californie qu’il n’avait jusqu’alors jamais quitté.

« A-F-R-O just want to save life, man. A lot of MCs have done that for me, so I want to do that for an audience. That’s the dream »

Aidé par les punitions de sa maman qui lui faisait lire le dictionnaire, A-F-R-O compose lui-même tous ses textes et improvise avec une facilité qui laisse béat. Aussi surprenant que sa maturité, ses multiples influences, allant de Kool G Rap, GZA, Dj Premier à Big Daddy Kane, Grandmaster Flash et Wu-Tang Klan, A-F-R-O, témoigne de la reconnaissance et du respect qu’a le jeune artiste pour le passé. C’est à l’âge de neuf ans, en écoutant ‘Microphone Fiend’ d’Eric B & Rakim qu’il tombe amoureux du genre. Il se met alors en quête de son propre son, qui veut s’éloigner des tonalités mainstream dont nous assomment les radios. D’ailleurs il aime vanter les voix et la soul du hip hop vintage qu’il ne troquerait pour rien au monde.

Une voix dont A-F-R-O lui même ne peut pas rougir. Énorme basse capable de rapper aussi vite que les meilleurs, il sublime le genre de façon déconcertante et tout ceci avec modestie. Dans l’attente de son premier album, produit par DJ Premier, A-F-R-O est à découvrir sur plusieurs mixtapes avec des textes écrits de sa propre main et des beats signés Havoc (Mobb Deep), Inspectah Deck (Wu-Tang Clan) ou encore MF DOOM…Oui, rien que ça.

Tu veux du son ?

Ne pouvant choisir quel son vous faire découvrir et au risque de paraître bien indécise, je vous laisse choisir parmi mes préférences de « Tales from the Basement »



T’en veux encore? Par ici

 
Auteur:
Laura

Si nous étions censés rester sur place, nous aurions des racines à la place de nos pieds.

Dans le même genre...

Quand la musique est à la limite de la cassure, nous nous émerveillons devant les moindres détails.

Quand l'océan chante dans la voix de Lula Pena, le résultat ressemble à l'éclat d'une vague sur le...

Une première écoute au détour d’une soirée d’hiver, et voilà, j’étais contaminé.